les channa et le low tech

Modérateurs : David, Cyril

Déborah
Messages : 1
Inscription : 21 janv. 2018, 16:28
Prénom réel : Deborah
Section régionale ou club : Eure et loir

les channa et le low tech

Message par Déborah »

Coucou tous le monde,

Adepte du low tech depuis plusieurs années, je découvre les channas et j'ai dans le projet de monter un bac avec un couple.
Pour cela je souhaiterais savoir si le low tech est faisable dans une maintenance de channa.

Si vous aviez une espèce à me conseiller en particulier, les paramètres à atteindre, les conseils sur la-dite espèce je serais heureuse.
Pour précision, le bac est un bac d'angle de 450litres, la plus grande longueur fait 1.30m et la hauteur fait 60cm, les deux côtés à angle droit font 96 cm.
Voilà voilà, je croise les doigts pour avoir des réponses ici ^^
Avatar de l’utilisateur
ninos
Messages : 688
Inscription : 06 nov. 2004, 16:24
Localisation : Nancy

Re: les channa et le low tech

Message par ninos »

le low Tech est bien adapté pour les channa

certaines espèces n'ont pas besoin de chauffage !
mieux vaut filtrer un peu quand même parcequils sont relativement gros et donc génèrent pas mal de détritus.
mais si tu fais suffisamment de changement d'eau tu peux t en passer....
Sylvain MATHIEU
Hugues Van Besien
Messages : 112
Inscription : 16 janv. 2004, 13:05

Re: les channa et le low tech

Message par Hugues Van Besien »

Bonjour,

Je tiens depuis une quinzaine d'années deux, puis un channa asiatica sans chauffage (sauf l'hiver quand la température menace de chuter en dessous de 15°) et sans filtration, sans beaucoup de changements d'eau, mais avec un éclairage (1 tube néon T8 d'1,30m) directement au dessus de la surface pour ne pas perdre en spectre, car ce sont les pistia stratiotes qui assurent l'épuration . Mais il faut laisser au moins 15 cm d'espace entre le tube et la surface de l'eau sous le tube et une certaine ventilation pour que les plantes se développent bien et ne pourrissent pas.
Mon seul problème, saisonnièrement, ce sont les pucerons !
Je pense que ce type de cycle réduit considérablement le risque d'agression entre poissons (moi, je ne pouvais pas mettre la main dans l'eau et pour le nourrissage, je devais faire attention qu'ils sautent pas hors de l'eau pour m'attaquer). L'un des deux partenaires de ce couple stable a fini par tuer l'autre, mais au bout de 5 ou 6 ans et sans doute parce que j'ai laissé remonter trop vite la température, ce qui les a désynchronisés.

J'ai tenu Channa bleheri dans des conditions proches, en laissant la température descendre plus bas l'hiver et en chauffant deux ou trois mois l'été pour atteindre 24-25°au lieu des 18-20° "spontanés", et avec un filtre intérieur pour avoir du courant.

En revanche, j'ai expérimenté que Channa lucia (qu'on ne voit quasiment jamais s'il peut se cacher) et parachanna africana ne peuvent pas se passer d'une eau constamment très chaude (au-dessus de 25°), douce et acide, et filtrée. L'agressivité intraspécifique de P. africana était sans remède.

Hugues
Répondre

Revenir à « Channa & Parachanna »